DCPEV (Direction de Coordination du Programme Élargi de Vaccination)

Extension de l’initiative 1PPCE

Extension de l’initiative 1PPCE

Extension de l’initiative 1PPCE
octobre 27
21:16 2016

Le Programme Elargi de Vaccination préconisé par l’OMS pour assurer l’immunisation universelle des enfants contre les principales maladies de l’enfance a été mis en œuvre depuis trois (3) décennies en Côte d’Ivoire (1978).

Malgré les succès obtenus dans la lutte contre certaines maladies visées par le Programme Elargi de Vaccination, les objectifs de couverture vaccinale du PEV de routine ne sont pas encore atteints au niveau national. Cependant, avec l’avènement du Millénium Challenge Corporation, des semaines d’intensification de la vaccination de routine ont été organisées au plan national et ont permis d’augmenter sensiblement les couvertures vaccinales au niveau de tous les antigènes. De même et dans l’optique du renforcement de l’adhésion des populations au système de vaccination les points focaux de communication ont été formés à la communication pour le développement et intégrés dans les équipes cadre de district.

Il convient de noter que dans le cadre de l’implication effective de la société civile dans la sensibilisation des parents sur le PEV de routine, les activités mises en œuvre avec les OSC ont été bénéfiques. On note la réduction des taux d’abandon (de 6,5% en 2014 à 5,8% en 2015), l’amélioration des couvertures vaccinales (87% à 94% pour le Penta3) et une bonne appréciation de la qualité de l’accueil dans les services de vaccination (95% des utilisateurs se disent satisfaits, (Revue externe 2015 du PEV).

Nonobstant ces performances significatives et l’appui des points focaux de communication, les taux d’abandon spécifiques DTC1- DTC3  et globaux DTC1- VAR  au niveau des 25 districts identifiés demeurent élevés avec des disparités au niveau des aires sanitaires (données administratives DCPEV Semestre 1, 2016).

Parmi les raisons qui pourraient expliquer cette situation, l’on note :

* l’insuffisance dans la mise en œuvre des activités de recherche active des perdus de vue ;

* ’insuffisance de sensibilisation des mères lors de la délivrance des prestations du PEV+.

Pour pallier ces insuffisances relevées plus haut, plusieurs actions ont été menées depuis la fin du 2ème semestre 2011. Au nombre de ces activités, figure l’initiative « Un parrain pour 100 enfants à vacciner », dont le principe repose essentiellement sur la participation active de la communauté dans le suivi de la vaccination effective des cibles du PEV dans l’optique de l’augmentation durable des taux de couvertures de la vaccination.

L’Initiative a été initiée dans les districts sanitaires d’Alépé et de Lakota par l’identification et la formation des parrains au suivi du calendrier vaccinal des enfants de 0 à 11 mois, en janvier 2012. Elle a été par la suite étendue à 15 autres districts sanitaires dont les parrains, à l’instar de ceux d’Alépé et de Lakota, ont été formés au suivi du calendrier vaccinal dans leurs communautés respectives en décembre 2012.

Après l’extension de cette importante initiative, et une évaluation à mi-parcours dans 12 centres de santé des districts pilotes (Alépé et Lakota) de la mise en œuvre dont les résultats ont montré une nette réduction des taux d’abandon au cours des premiers mois de la mise en œuvre dans les localités enquêtées. . Les leçons apprises de cette phase pilote ont été mises à profit pour renforcer la .poursuite de l’initiative dans les autres districts sanitaires.

C’est dans cette vision que la DCPEV avec l’appui technique et financier de Gavi, initie le renforcement du suivi communautaire du calendrier vaccinal dans les 25 districts sanitaires de faible performance, en 2016. Dans l’optique de contribuer à l’amélioration des couvertures vaccinales dans 25 districts sanitaires à travers le suivi actif de la vaccination des enfants de 0-11 mois et des femmes enceintes par les parrains

 

About Author

admin

admin

Related Articles

0 Comments

No Comments Yet!

There are no comments at the moment, do you want to add one?

Write a comment

Write a Comment

Your email address will not be published.
Required fields are marked *

Connexion

Mot de la semaine

C'est la zone de titre
La seule véritable barrière que nous pouvons dresser autour de nos enfants, pour empêcher que la Méningite ne les atteigne, c’est la vaccination et encore la vaccination. Ne nous lassons pas de les faire vacciner. C’est à ce seul prix que nous allons garder définitivement la Méningite loin de nos enfants...Docteur Eugène AKA Aouélé, Ministre de la Santé

MULTIMEDIA

VIDEOAUDIO
Pas d'audio

PHOTOTHEQUE

    Capture.PNG préfet
    DSC_3674
    DSCN1774
    intro rota

INDICATIONS

Quelles sont les cibles du PEV ?
Quelles sont les maladies du PEV ?
Qu'est ce qu'un enfant complètement vacciné ?
Est-ce que la vaccination est sécurisée ?
Comment administre-t-on les vaccins ?
Est il normale que l'enfant fasse la fièvre après la vaccination ?
Quelles sont les contre-indications de la vaccination ?
Combien coûte le vaccin du PEV ?

NOS PARTENAIRES

NOUS SUIVRE

× How can I help you?