DCPEV (Direction de Coordination du Programme Élargi de Vaccination)

En Côte d’Ivoire, une campagne de vaccination contre le tétanos vise l’éradication

En Côte d’Ivoire, une campagne de vaccination contre le tétanos vise l’éradication

En Côte d’Ivoire, une campagne de vaccination contre le tétanos vise l’éradication
octobre 31
01:06 2016

ABIDJAN, Côte d’Ivoire,  Sabra Seydou est arrivée à la clinique d’Abobo Kennedy, à Abidjan, seulement quelques minutes avant d’accoucher. Ce n’était que sa seconde visite à la clinique depuis le début de sa grossesse car elle n’avait pas les moyens de payer tous les tests prénatals ou consultations habituels.

Elle a cependant reçu une première vaccination contre le tétanos, dispensée gratuitement par le Gouvernement ivoirien. Mais Sabra Seydou n’a pas encore reçu la seconde vaccination prévue qui lui aurait garanti l’immunité pour elle et l’enfant dont elle était enceinte contre la bactérie mortelle.

« Nous allons lui prescrire un sérum antitétanique qui la protègera, elle et son fils, » explique Bernadette Kah, une sage-femme. « Ensuite, la mère subira également une autre vaccination. »

Un risque majeur à l’accouchement

Le tétanos est la cause de 7 pour cent des décès néonatals dans le monde entier. Pourtant, en Côte d’Ivoire, la vaccination de routine contre le tétanos reste peu fréquente.

La bactérie se développe dans la saleté et la rouille et les nouveau-nés peuvent la contracter lors d’un accouchement dans un environnement insalubre.

« Quand la mère et l’enfant retourneront chez eux, la famille broiera des feuilles et, souvent, les mélangera à du charbon de bois ou à d’autres ingrédients et les appliquera ensuite sur le cordon ombilical afin de nettoyer la plaie, » explique le directeur départemental de la Santé d’Abobo-Est auprès du gouvernement ivoirien, le Dr Sabra Seydou. « Évidemment, cette décoction n’est pas stérile. »

Campagne de vaccination

Pour faire face au problème, le Gouvernement ivoirien, avec l’appui de l’UNICEF et d’autres partenaires internationaux, est en train de mener une campane de vaccination en trois phases dans tout le pays. La campagne propose des vaccinations antitétaniques gratuites à plus de cinq millions de femmes.

Mais les organisateurs de la campagne ont dû vaincre la résistance initiale aux vaccinations.

« Au début, les gens avaient peur, » dit Awa Kone, une vaccinatrice qui poursuit ses études pour devenir sage-femme. « Ensuite, ils ont su que c’était sûr et maintenant tout le monde vient pour ses piqûres de rappel. »

Toucher chaque zone d’habitation du pays met également en jeu une logistique complexe.

« Nous plaçons les vaccins dans des glacières et nous les laissons dans des camions réfrigérés. Nous emmenons les vaccins dans les districts et ensuite nous les distribuons aux dispensaires et aux différents sites, » explique Ange Niama, responsable de logistique pour l’Institut national d’hygiène publique.

Réduction de la mortalité maternelle

En Côte d’Ivoire, le taux national de mortalité infantile est de 89 pour 1000 naissances vivantes avec une mortalité maternelle de 810 pour 100 000 naissances vivantes.

Des vaccinations de routine contre le tétanos et d’autres maladies mortelles ou paralysantes comme la rougeole ou la polio, se poursuivent tout au long de l’année dans le cadre de l’action de la Côte d’Ivoire pour la santé et le développement.

« La Côte d’Ivoire fait toujours partie des 39 pays du monde ayant une incidence élevée de tétanos, » affirme la Représentante de l’UNICEF en Côte d’Ivoire, Maarit Hirvonen. « Avec tout le travail actuellement mené durant cette campagne antitétanique en trois phases, nous espérons que le pays obtiendra son certificat d’éradication d’ici 2010. »

About Author

admin

admin

Related Articles

0 Comments

No Comments Yet!

There are no comments at the moment, do you want to add one?

Write a comment

Write a Comment

Your email address will not be published.
Required fields are marked *

Connexion

Mot de la semaine

C'est la zone de titre
La seule véritable barrière que nous pouvons dresser autour de nos enfants, pour empêcher que la Méningite ne les atteigne, c’est la vaccination et encore la vaccination. Ne nous lassons pas de les faire vacciner. C’est à ce seul prix que nous allons garder définitivement la Méningite loin de nos enfants...Docteur Eugène AKA Aouélé, Ministre de la Santé

MULTIMEDIA

VIDEOAUDIO
Pas d'audio

PHOTOTHEQUE

    Capture.PNG préfet
    DSC_3674
    DSCN1774
    intro rota

INDICATIONS

Quelles sont les cibles du PEV ?
Quelles sont les maladies du PEV ?
Qu'est ce qu'un enfant complètement vacciné ?
Est-ce que la vaccination est sécurisée ?
Comment administre-t-on les vaccins ?
Est il normale que l'enfant fasse la fièvre après la vaccination ?
Quelles sont les contre-indications de la vaccination ?
Combien coûte le vaccin du PEV ?

NOS PARTENAIRES

NOUS SUIVRE

× How can I help you?